Motif + Motivation : Méditation Védique

(English below)

La méditation.

On s’assied, on ferme les yeux, on respire. C’est cool, on se sent déjà un peu détendu et puis… une pensée arrive. Et une autre. Et une autre. Et une autre. Est-ce que j’ai éteind le four ? Je crois que j’ai peut-être oublié d’éteindre le four avant de m’asseoir. Ok, je suis en train de méditer et ses pensées m’agacent, je me fous du four… Inspiration. Expiration. Je suis carrément zen, là. Je me fous du four. Fou du four. Fou du fa fa… peut-être qu’il me faut une appli ou une méditation guidée avec un prof pour m’aider avec la concentration?

Et ainsi de suite.

La méditation, pour qu’on y prenne plaisir et qu’elle ait un bénéfice, il faut d’abord la faire. Et c’est ça le premier challenge et la partie la plus difficile ! De trouver le temps, et de se l’accorder. Le deuxième challenge est de maintenir la pratique d’une façon régulière, parce que tout comme le yoga postural, la méditation devient vraiment intéressante et quasi-magique plus on y investit le temps et le non-effort effort (“non-effort effort” puisque la méditation ne solicite pas notre énergie de la même manière qu’une activité physique.)

Donc vous fournissez : le temps et la discipline. Le reste ? Peu importe.

Coussin de méditation ou zafu ? Si vous en avez besoin et si ça vous encourage à vous impliquer.

Bougie, joli autel, écharpe ou plaid cosy pour vous donner une petite impulsion ? Pourquoi pas.

• Mantra avec/sans un mala pour vous aider à compter ? Comme vous voulez.

• Assis ou allongé ou méditation en marchant ? Essayez les trois !

• Yeux ouverts ou fermés ? A vous de voir 😉

Après des années d’expérimentation, d’ateliers et de stages de méditation tout court ou des mix asana plus méditation vers la fin, j’ai finalement découvert la méditation qui me va et elle s’appelle la méditation védique. C’est une technique simple qui s’appuie sur un mantra ; choisi par le professeur, le mantra est un son sans sens qui nous correspond ayurvédiquement, qui a le pouvoir du charme pour nous uniquement, et nous aide à nous concentrer. La méditation védique est pratiquée deux fois par jour pendant 20 minutes (une session de 20 mn le matin, l’autre le soir) et elle permet à l’esprit de se relâcher.

Après ma première séance, c’était comme si j’avais défragmentisé le disque dur de mon esprit : j’ai senti que les pensées s’étaient organisées toutes seules, que la méditation avait fait un peu de ménage très simplement, sans angoisse. A la fin des 20 minutes, le disque dur ne ressemblait plus à une mosaïque chaotique de couleurs et d’idées, mais à une partie de Tetris où les blocs s’étaient casés d’une façon plus ordonnée. Assez cool.

J’ai fait mon initiation à la pratique à Paris en anglais avec Nicho Plowman, un prof australien et génial, quice soir donnera une introduction à la méditation védique avec une collègue française, Sarah Cercleron. L’intro est GRATUITE donc si vous voulez découvrir cette technique de méditation mais préférez la découvrir en français, saisissez votre chance ! Pour vous inscrire : cercleron.sarah@gmail ou 06 34 03 48 76.

••• ••• •••

Meditation.

You sit down, you close your eyes, you breathe. It’s cool, you already feel a little relaxed and then… a thought arises. And then another. And another. And another. Did I turn off the oven? I think maybe I forgot to turn off the oven before sitting down. Ok, I am meditating and these thoughts are annoying me, I’m over the oven… breathe in. Breathe out. I am so zen right now. I’m over the oven. Over the oven. Perhaps I need an app or a guided meditation with a teacger to help me with concentration?

And so on and so forth.

In order for meditation to bring pleasure and have benefits, first it has to be done. And that is the first challenge and the hardest part! To find the time and to grant yourself permission. The second challenge is to maintain a regular practice, because just like postural yoga, meditation becomes really interesting and practically magic the more you invest the time and the non-effort effort (“non-effort effort” since meditation does not call on our energy in the same way that a physical activity does.)

So, you supply: time and discipline. The rest? Doesn’t really matter.

• Meditation cushion or zafu? If you need it and if it encourages you to commit.

• Candle, pretty altar, cozy scarf or throw blanket to give you a little boost? Why not.

• Mantra with or without a mala to help you count? As you wish.

• Seated, supine or walking meditation? Try all three!

• Eyes open or closed? Up to you to see.

After years of experimentation, workshops and training courses that were straight meditation or some combination of asana with meditation at the end, I have finally discovered the meditation that suits me and it’s called Vedic Meditation. It’s a simple technique that uses a mantra; chosen by the teacher, the mantra is a sound without meaning that is our ayurvedic match, that has the power to charm us uniquely, and helps us concentrate. Vedic meditation is practiced twice a day for 20 minutes (one 20 mn session in the morning, the other in the evening) and it permits the mind to unwind.

After my first session, it is as though the hard drive of my mind had been defragmented; I felt as though my thoughts had organised themselves on their own, that the meditation had done some very simple housekeeping, without anxiety. At the end of the 20 minutes, the hard drive no longer resembled a chaotic mosaic of color and ideas, but to a game of Tetris where the blocks had arranged themselves in an orderly manner. Pretty cool.

I was initiated into the practice in Paris (in English) by Nicho Plowman, an Australian teacher who is great, and tonight he is leading a Introduction to Vedic Meditation with a French colleague, Sarah Cercleron. The Intro is free so if you want to learn about this meditation technique but prefer to discover it in French, seize this opportunity! To sign up: cercleron.sarah@gmail.com or 06 34 03 48 76.