The Magic of Yin Yoga

Newsflash : le printemps est une période de transition.

Vous faites du yoga donc vous savez qu’il faut toujours faire attention pendant les transitions—à votre alignement pour éviter les blessures, à la respiration et au mouvement pour qu’ils restent fluides, gracieux. En deux mots : SLOW DOWN. Pas toujours facile quand on en a marre des doudounes et qu’on a hâte de se lancer dans des pratiques qui ouvrent le coeur ! Pour réactiver et alimenter notre Prana (force vitale) après l’hiver, il faut y aller doucement et s’épanouir petit à petit en suivant l’exemple de la nature.

Mais toute l’activité du printemps—les fleurs qui bourgeonnent, les plantes qui s’étirent vers le ciel, les animaux qui se réveillent—peut nous destabiliser. Nous sommes tellement aux aguets (quand est-ce qu’il fera assez beau pour se bronzer à la terrasse d’un café ? Quand est-ce qu’on pourra faire un pique-nique au parc Monceau ? C’est pour quand dormir en slip au lieu des ces pyjamas de grand-mère ???) que cette anticipation du beau temps, des vacances, de la lumière, peut créer en nous de la tension. Pour cette raison, le Yin Yoga est la bonne prescription parce qu’elle est axée plus sur le ressenti que sur l’action.

“Yin Yoga is simple, but simple does not mean easy.” —Bernie Clark

Dans la philosophie chinoise, le Yin représente l’énergie feminine, la réceptivité, la conscience, la lune, alors que le Yang représente l’énergie masculine, le soleil, la stimulation. Pendant une pratique Yin, vous ferez des postures près du sol, et vous les tiendrez longtemps, des fois presque cinq minutes, le but n’étant pas d’aller jusqu’à la limite de vos capacités en enchaînant posture après posture, mais de laisser la gravité et le souffle agir sur le corps, les tissus conjonctifs, les ligaments et… le mental.

Oui, le mental.

En fait, c’est vraiment là que ça devient intéressant. Une longue pause en balasana avec une brique ou une couverture ou un bolster vous accordera le temps de sentir vos muscles se délier, vos articulations se décrisper, votre respiration s’allonger ; l’expérience de la posture sera complètement différente. Au lieu d’être un micro répit entre sequences Yang, balasana deviendra un voyage de découverte à travers le corps physique, le corps énergétique, et vos pensées. Une excellente technique de meditation, surtout pour ceux (comme moi, par exemple) qui ont du mal à se poser cinq minutes sans rien faire.

Et après un cours de Yin, on se sent siiiii biennnnnnn et détenduuuuuuuu. C’est un vrai délice de lâcher prise.

Ateliers de Yin Yoga à Paris:
• Samedi 11 avril | Yin Yoga and the Energy Body avec Jo Ishiguro et Philippe Beer Gabel (bilingue anglais/français) 
• Dimanche 12 avril | La Magie du Yin ou Comment Développer une Routine Yin en Complément de l’Ashtanga afin d’Approfondir sa Pratique avec Nicolas Legrez 
• Samedi 18 avril | Yin Yang Yoga avec Benoît Le Gourriérec  
• Dimanche 26 avril | Yin Yoga avec Anne-Gaëlle Guillot  
• Dimanche 26 avril | Vinyasa + Yin avec Orianne Campion + Mathieu Boldron 
• Vendredi 1er mai | Atelier de Yin Yang avec Sandrine Martin 
• Dimanche 26 juillet | A Yin Yoga Journey avec Biff Mithoefer (en anglais)  

Retraite de Yin Yoga en France:
• Samedi 23 mai-dimanche 31 mai | Yin Yoga Retraite + Formation avec Sandrine Martin dans le Gard

Cours de Yin Yoga à Paris:
Ashtanga Yoga Paris
Atelier Zuli (Vinyasa Yin)
Beyoga
Big Apple Yoga  
CasaYoga (Yin + Restorative)
Centre de Yoga du Marais
Gaya/Studios Gerard Arnaud Yoga  
Le Tigre Yoga Club
Omm Studio 
Paris Yoga Shala
Qee
Rasa Yoga Rive Gauche 
Studio Keller (Yin, Yin Yoga + Méditation, Yin Yang)
Yoga Solidaire
Yoga Village
Yoga Style 

Yin Yoga, ressources en ligne:
• Yoga Chez Moi 
Yogaglo 
Paul et Suzee Grilley 
Bernie Clark
Sarah Powers  

••• ••• •••

Newsflash: Spring is a period of transition.

You do yoga so you know that you should always be attentive during transitions—to your alignment to avoid injury, to your breath and your movement so that they remain fluid, graceful. In two words: SLOW DOWN. Not always easy when you’re sick of down jackets and you’re anxious to throw yourself into heart-opening practices! To reactivate and feed our Prana (vital energy) after Winter, you have to proceed slowly and blossom little by little by following Nature’s example.

But all of Spring’s activity—flowers that are budding, plants that are stretching toward the sky, animals waking up—can destabilize us. We are so on edge (when it will be sunny enough tan on the terrace of a café? When can we have a picnic in the parc Monceau? And when can I finally sleep in my underwear instead of these granny pyjamas???) that this anticipation of nice weather, vacation, light, can create tension in us. For this reason, Yin Yoga est a good prescription because it is more focused on feeling than on action.

In Chinese philosophy, Yin represents feminine energy, receptivity, conscience, the moon, whereas Yang represents masculine energy, the sun, stimulation. During a Yin practice, you will do poses close to the floor, and you’ll hold them a long time, sometimes almost five minutes, the goal being not to go to the edge of your capacities, but to let gravity and your breath act on your body, connective tissues, ligaments and… mind.

Yes, the mind.

In fact, this is where it gets really interesting. A long pause in balasana with a block or a blanket or a bolster will grant you the time to feel your muscles loosen, your joints relax, your breath lengthen; the experience of the pose will be completely different. Instead of being a micro respite between Yang sequences, balasana will become a voyage of discovery through the physical body, the energetic body, and your thoughts. An excellent meditation technique, especially for those (like me, for example) who have trouble stopping without doing anything for five minutes.

After a Yin class, you will soooooooooooo good and sooooooooooo relaxed. It’s a real treat of letting go.

/