Et BIM ! Notre premier lifting.

Photo: Tom Eversley

Photo: Tom Eversley

On a fait peau neuve ! Emmanuelle Béart en est peut-être à son 3e lifting et son 4e botox, mais pour Yogateau, c’est la toute première fois qu’on passe sous le bistouri.

Ça faisait un moment qu’on voulait améliorer l’ergonomie du site, réfléchir un peu à l’organisation du contenu, relooker le logo, faire un peu de ménage dans les menus et les calendriers, développer le côté responsive (car avant le site ne l’était pas du tout)—le tout pour que Yogateau soit plus utile, plus adapté à vos besoins.

Une intervention esthétique après 5 ans (5 ans humains = 80 ans web), on a trouvé que ce n’était pas une question de vanité ou d’un manque d’assurance, mais une question de necessité. Et on n’a pas encore terminé avec le rafistolage (c’est une vraie pente glissante, la chirurgie !) Il nous reste pas mal de boulot à faire—oui, après 5 ans, on est de nouveau en Beta—mais on a décidé de lancer le nouveau design quand même car il y a énormément de trucs chouettes à faire à Paris et ne pas les partager parce qu’il y a des imperfections nous semblait trop con.

Nous avons plein d’idées pour élargir le champs du possible. Et élargir le champs du possible, ne serait-ce pas par hasard un des buts du yoga ?

••• ••• •••

We have a new look! Emmanuelle Béart may be at her 3rd facelift and 4th Botox session but for Yogateau, this is the first time we’ve gone under the knife.

For a while we’ve been thinking about improving the site’s navigation, thinking about how to organize the content, freshening up the logo, tidying up the menus and the calendars, developing the responsive side (because the site wasn’t responsive at all before)—all of it with the goal of making Yogateau more useful and better adapted to your needs.

A cosmetic intervention after 5 years (5 human years = 80 web years), we found that it wasn’t a question of vanity or insecurity, but a question of necessity. And we haven't yet finished with the patching up (it’s a real slippery slope, that surgery.) We still have a lot of work to do—yes, after 5 years, we are once again in Beta—but we decided to launch the new design anyway because there is an enormous amount of fun things to do in Paris and to not share them because of imperfections just seemed too stupid.

We have lots of ideas for expanding the realm of what’s possible. And expanding the realm of what’s possible, isn’t that one of the aims of yoga?